Perdre du poids est une problématique que rencontre beaucoup de Français…Et ce n’est pas étonnant !

Avec le développement des technologies et des métropoles, la sédentarité a augmenté. Et pour ne rien arranger, notre hygiène de vie ne s’est pas non plus améliorée :

  • Junk food
  • Manque d’exercice
  • Problème de sommeil

Un cocktail explosif qui entraîne inévitablement des problèmes de surpoids. Selon cet article du journal Le Monde, 1 Français sur 2 est en surpoids…C’est dire l’ampleur du phénomène !

En réponse à cela, ces dernières décennies ont vu l’émergence des méthodes miracles et des régimes restrictifs ! Là-encore, c’est trop beau pour être vrai et on va vous expliquer pourquoi.

Pour les régimes privatifs ne marchent jamais sur le long-terme

Le piège est là : Un régime restrictif marche toujours à court-terme. Après 2-3 mois de régime, les adeptes en parlent sur le blog ou sur les forums. Ils sont généralement heureux d’avoir perdu 4 ou 5 kilos. Petit problème, on ne les entend plus ensuite…Pourquoi ? Parce qu’ils ont fini par reprendre les kilos perdus.

Pour cela, il faut bien comprendre l’impact du métabolisme dans la perte de poids. Nous allons l’expliquer brièvement mais si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur cet article du site remede.org.

Notre métabolisme, c’est en quelque sorte notre moteur : Le métabolisme désigne toutes les réactions chimiques et moléculaires qui se produisent dans notre corps afin que ce dernier fonctionne. Respiration, mouvement, fonctions vitales, le métabolisme est un véritable moteur de vie !

Mais pour fonctionner, il lui faut de l’énergie. Nous avons besoin de nourriture car les aliments comportent des calories.

Quand le corps reçoit peu de nourriture (dans le cadre d’un régime), le métabolisme va ralentir afin d’économiser le peu d’énergie qu’il reçoit.

C’est un peu le même principe que l’hibernation chez les animaux : Quand un animal hiberne, son métabolisme ralentit au point de n’assurer que les fonctions vitales comme la respiration.

Quand le métabolisme ralentit, le corps dépense moins d’énergie (du coup, c’est plus dur de perdre du poids) et surtout il fatigue très vite : On perd en motivation, en concentration, et s’on s’énerve très vite.

Mais ça ne s’arrête pas-là.

Un régime restrictif crée une difficulté psychologique : Se prive de nourriture et des aliments qu’on aime est très difficile à tenir sur le long-terme car on finit par ressentir de la frustration. Un jour où l’autre, le mental cédera et on finira par reprendre une alimentation normale.

Seulement rappelez-vous : Le métabolisme est lent car il reçoit  peu d’énergie. Si vous reprenez une alimentation normale, donc avec un apport calorique supérieur à celui que vous aviez pendant le régime, il va se produire 2 choses :

  • Tout d’abord vous allez prendre plus facilement du poids. Le corps dépense peu d’énergie (métabolisme ralenti) donc l’énergie en trop sera stockée sous forme de graisse
  • Le corps va stocker plus  d’énergie que d’habitude car il était jusque-là dans une période de privation. Il va donc chercher à stocker la moindre calorie pour pour pouvoir encaisser une autre période de privation ! (et oui, notre corps est super intelligent)

Résultat des courses, votre poids post-régime sera supérieur au poids initial.

Mais alors comment maigrir de façon naturel et saine ?

Pour perdre du poids simplement et sans compromettre sa santé ni son bien-être, il faut viser la durée.

En termes de calories, il faudra forcément un déficit calorique. Vous serez obligé de dépenser plus d’énergie que vous n’en consommez. Mais à la différence des régimes restrictifs, le déficit sera toujours léger afin de ne pas « traumatiser » l’organisme. Maigrir trop  vite peut représenter un danger pour la santé comme l’explique le site e-santé !

L‘alimentation doit être assez libre, il faut seulement faire attention aux quantités. Evitez aussi les aliments qui sont inutilement caloriques comme la mayonnaise par exemple.

Vous pouvez  manger de tout, faites seulement attention aux portions !

Concernant l’activité sportive, il doit être vue comme un complément. Faire du sport ne « autorise » pas à manger n’importe comment.

Par exemple,  1 heure de vélo brûle environ 300 calories…Un biscuit + un soda dépassent les 300 calories…Donc faire du sport n’est pas une raison pour aller s’empiffrer ensuite au Macdo, bien au contraire !

 

Pin It on Pinterest

Share This